Dans les premières retraites de Yoga que j’anime depuis 2015, j’ai à coeur de partager cette passion avec les stagiaires qui me demandent les recettes. Vous pourrez désormais en retrouver régulièrement sur le site dans cette rubrique.

Ma passion pour la cuisine remonte à mes premiers souvenirs d’enfance. Elevée à la campagne, je ramassais divers trésors dans les jardins de mes grands-pères, pour concocter fièrement, dès mon plus jeune âge, “soupes”, pâtisseries et autres potions magiques. Ce rapport sensoriel à la Terre nourricière, la générosité de la Nature, m’ont profondément marquée.

Dès mes 3 ans, je découpai et conservai religieusement dans un classeur la rubrique cuisine de mon magazine Toboggan.

Initiée par ma mère et ma grand-mère, excellentes cuisinières, je passe des après-midis entiers à “retapisser la cuisine” dixit ma mère, avec mes expériences quelques peu éclaboussantes ! A partir de mes 12 ans et jusqu’à mon départ de la maison, je cuisine pour toute ma famille.

A douze ans, commence également le questionnement autour du végétarisme. Pour des raisons d’écologie, puis avec la prise de conscience de la souffrance animale, je deviens végétarienne.

Très gourmande, je cuisine alors surtout des pâtisseries, crèmes, entremets, gâteaux…

L’alimentation santé

A 20 ans ans souffrant de différentes troubles chroniques (problèmes cutanés, troubles anxieux, ostéopénie, syndrome du colon irritable, maladie de raynaud…), je remets en question mon alimentation très riche en sucres et en produits laitiers.

La découverte du yoga en 2003 coincide ainsi avec un changement profond et durable de mes habitudes alimentaires.

Je transforme alors toute ma manière de cuisiner.

De la pâtisserie Francaise, dont je connais désormais toutes les bases et les grands classiques, je dois tout réapprendre.

Je bannis le sucre, le gluten, le lait de vache de mes recettes, tout produit industriel, et adopte les laits végétaux maison, les légumineuses, le millet, le sarrasin, le quinoa, le gruau d’avoine, le tofu, le tempeh, le tahini, la purée de noisette, les algues…

Commence un long parcours d’expérimentation, de créations culinaires, et une formation continue sur la nutrition, les bienfaits des aliments et les différents types d’association, de cuisson etc.

Après un temps d’adaptation, la déception initiale de ne plus “rien pouvoir” cuisiner “normalement”, cède rapidement au plaisir de relever de nouveaux challenges (une mousse au chocolat sans oeufs, un fondant sans beurre ni gluten, des gateaux à base de légumes…), d’expérimenter de nouvelles saveurs, d’allier alimentation saine et gourmande. Je découvre un nouveau monde coloré, savoureux, créatif…

Cette façon de me nourir -et la pratique du Yoga !- a transformé radicalement ma santé, et renforcé ma vitalité et ma joie de vivre.

Méditation, Ayurveda et alimentation

Grâce à Thich Nhat Han et aux retraites en monastère, les repas en pleine conscience, pratique méditative à part entière, rejoignent mes premières sensations d’enfants : gratitude, émerveillement envers cette Terre qui nous donne tant.

L’apprentissage de l’Ayurveda, “science de la vie”,médecine traditionnelle millénaire indienne, et sa vision de la nutrition (équilibre entre les 6 saveurs, intégration de l’homme dans son environnement et lien avec les 5 éléments) enrichissent et rejoignent aussi ma vision de l’alimentation santé. Je ne cuisine qu’avec des produits biologiques, majoritairement locaux et de saison, en essayant de réduire et les déchets et mon impact sur la planète.

Je suis persuadée que l’on “est ce qu’on mange”, que, comme dit Hippocrate “Que ton aliment soit ton médicament”. Sans orthorexie ni rigidité, je souhaite transmettre cette vision de l’acte de cuisiner et de se nourir comme un acte sacré et joyeux, empli d’amour envers soi, envers les autres, et notre environnement.

Cuisiner comme un acte d’engagement envers la vie, pour un monde meilleur.